ROMAN Olivier

imageBIOGRAPHIE

Je suis né à Metz (France)… il y a déjà quelques années de ça. C’est aux Beaux Arts que j’ai découvert et aimé la peinture et le dessin. Influencé par le quattrocento et le mouvement symboliste, adorant le fantastique, j’ai, à mes débuts, tenté de concilier ces genres. Par la suite, je fus happé par la folie hyperréaliste et sa débauche d’aérographe. À cette époque, alors que je faisais des illustrations en indépendant pour des agences de pub, un courant faisait éclore de bien belles peinture sur les murs de nos villes. Ce courant coloré avait un nom : le trompe l’œil aussi appelé peinture murale, fresque ou peinture décorative… et je m’empressais d’y participer. Mes premières réalisations furent pour des commerces, des restaurants. Puis il y eut des travaux plus conséquents, un trompe l’œil de 100 m2 sur bâche pour cacher un important chantier à Montpellier, une porte monumentale en trompe l’œil à Gruissan pour l’an 2000, la création et réalisation de peintures décoratives sur des stands pour les foires internationales de Lyon et Montpellier. À Point-à-Pitre, j’ai décoré un Holiday-inn, à Nimes j’ai peint sur une île flottante. Sans compter de multiples interventions sur divers festivals. Dernièrement, et c’est un peu ma cerise sur le gâteau, je terminai une fresque murale importante au château de Gaujac (Gard), classé aux monuments historiques. Parallèlement, je réalise des albums de bande-dessinée pour une série qui se nomme « Harry Dickson » (treize tomes parus chez soleil production en collaboration avec le scénariste Nolane) et de la b.d. de communication (Crédit Agricole, General Motors, U.F.S.B.D. etc…). En outre, et ce depuis quelques années, je me suis initié aux délices de la C.A.O. (création assistée par ordinateur). Les vastes possibilités offertes par ce nouvel outil peuvent s’appliquer à toutes sortes de réalisations (maquettes de projets, mise en couleur, création d’images de synthèses, etc…). Elle démarra à la fin des années 80 par la rencontre avec Richard D. Nolane, le scénariste, qui me proposa une reprise en BD de ce personnage illustre du roman noir/fantastique. Depuis quelques tomes, Luc Huet réalise les décors. Les couleurs, après plusieurs collaborations, sont l’œuvre d’ Olivier Astier. À noter qu’il y a deux couvertures pour le tome 1. Ayant estimé l’originale un peu trop rétro, j’ai proposé un habillage plus actuel pour les tomes suivants et le tome 1 a été habillé de la même manière à l’occasion d’un retirage. Enfin, il a été réalisé par la maison d’édition (Soleil production) un album relié des 4 premiers tomes de la série.

BIBLIOGRAPHIE

Ligula finie en 1986

Harry Dickson (Nolane/Roman) en cours de 1992 à 2010

Santé bucco-dentaire en BD pour les 12/15 ans (La) One shot en 2000

Alchimie finie de 2010 à 2011

Fables de l’Humpur (Les) finie de 2013 à 2016